CommérageS

by SouphL

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $1 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    CD + Livret incluant les paroles et les crédits
    Illustration par Pierre Durette

    Includes unlimited streaming of CommérageS via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      $15 CAD or more 

     

1.
05:10
À même ce cercle Les rites de parole Un flot d’histoire Qu’on se laisse croire Bercé par le courant À oublier la politesse Il n’y a qu’un seul événement Mais je compte bien l’interpréter Ruisseau du dimanche Je te descendrai comme un fleuve La fraîcheur de ton eau sale mais pure Le besoin de boire pour mieux recracher Tu me plais Je plairai à l’autre Assoiffés Aux puits salins Désaltérés par le courant À oublier la politesse
2.
01:25
(qui sera victime)
3.
Payer ses dettes - Payer ses impôts Travailler pour son argent - Sourire à son patron Avoir un numéro d’assurance sociale Avoir une job steady - Avoir son permis Être répertoriée Ne pas être la dernière - Ne rien avoir à se reprocher Déneiger son driveway - Repeindre sa clôture Ramasser les feuilles mortes - Avoir une piscine Changer ses bardeaux - Ranger sa cour arrière Ranger sa cour avant - Tondre sa pelouse Promener son chien en laisse Ne pas laisser le chat aller chier chez le voisin Avoir un char - Cirer son char Changer ses pneus - Agencer ses mags Ne pas laisser la rouille s’installer Avoir un chum - Avoir des enfants - Les ramasser à l’école Préparer les meilleures présentations orales Aller les porter à la gymnastique - Aller les porter à la natation Aller les porter au hockey - Partir le souper Faire des lunchs santé Porter des talons hauts - Porter la tête haute Porter les cheveux hauts - Porter la poitrine haute Porter des pantalons hauts et les cuisses hautes Avoir les genoux bien élevés et la chatte fraîche Toujours être belle - Toujours être baisable - Entretenir son poil Mettre juste assez de maquillage - Se brosser les dents Aller porter les vides plus souvent Faire une épicerie équilibrée - Magasiner en rabais Être économe - Être sympathique - Saluer les voisins Faire de la randonnée - Finir ses 5 à 7 à 7 heures Ne pas déranger - Ne pas jouir trop fort - Ne pas parler trop fort Ne pas hurler de colère - Ne pas jouir trop fort Ne pas hurler de joie - Ne pas pleurer trop fort Ne pas jouir trop fort - Ne pas rire trop fort Ne pas se faire remarquer - Suivre les séries Suivre sa prescription d’antidépresseurs Suivre le chemin Comme tout le monde Rester à l’abri Manger l’oubli Ton char se crash, tu perds ta job Une ligne entre ton trottoir et le mien se trace doucement Nos visages côte à côte agglomérés à l’intrus Exacerbent l’intrus - Du rouge sur les lèvres Pour rendre les dents plus blanches Un mouton à la laine noire Pour rendre le troupeau plus blanc
4.
Avaler notre futur - Se nourrir d'entrailles Me noyer dans ma différence - Rager contre l’indifférence Me noyer dans ma différence - Rager contre l’indifférence Nager comme un damné - À contrecourant des normaux Patauger sans souffler - Forcer face aux bestiaux Enfermé dans mes distinctions - Me débattre contre l’hypocrisie Enfermé dans mes frustrations - Me débattre contre l’inertie Encore tout seul dans mon couloir Nager mes longueurs d’exutoire Me noyer dans ma différence - Rager contre l’indifférence Encore tout seul dans mon couloir Nager mes longueurs d’exutoire Même les mouches dans leur bouche me traitent de paria Leur apathie me tient en otage dans ma propre omerta Opinions de bouteilles cassées pointées sur mon karma Deux cent vingt-deux poignards plantés profond dans mon trauma Avaler notre futur - Se nourrir d'entrailles Me noyer dans ma différence - Rager contre l’indifférence Avale donc tes mouches Plutôt que de prendre en pitié mes tourments Deux cent vingt-deux mouches pour nourrir ton penchant étouffant Choisir les solutions faciles pour se clairer des irritants Croire que mes problèmes peuvent disparaître en s’dopant Dans la piscine des préjugés pas de place pour les paroles de paix Dans la piscine des préjugés ça pompe le mépris en secret L’eau frette des regards de rejet me paralysent dans mon élan Deux cent vingt-deux claques de rejet Coulées en silence dans le ciment Fendre la surface refuser qu’on se débarrasse de moi flotter respirer Deux cent vingt-deux coups de jambes deux cent vingt-deux coups de bras Pour me rendre jusqu’à mon repaire sacré Mon repaire sacré où je décide d’imaginer le futur que je veux avaler Mon repaire sacré où je décide que je vais me nourrir d’autres choses que des entrailles M’essuyer m’habiller marcher tout seul dans mon chemin Me dire que je peux me construire que je crois pas au destin M’asseoir écouter faire semblant retourner dans la bataille Pour pas avaler mon futur, pour pas me nourrir d'entrailles
5.
01:16
(qui est victime)
6.
Des mots pleins d’écho Laissés à traîne Qui pognent dans l’vent Comme une traînée de poudre Explosent ta cervelle Sans préméditation Courir après l’vent Reprendre nos tempêtes Des sifflements À l’odeur de café filtre À grands coups de râteau Un refill à la fois Morsure des mots - Crocs béants De langue à oreille jusqu'au tympan Trop d'écho dans vos mots Nos oreilles débordent - Mon oreille déboule Ta langue s’imprime sur mes tympans Un bruit résonne sur nos tympans Le vent résonne sur nos tympans Trop d’écho dans vos mots Nos oreilles débordent Mon oreille déboule
7.
(histoires à peurs)
8.
(peu importe la victime)
9.
06:36
Hors de ce cercle, l'insoumis L'ostracisme a sévi Maintenant sans peur d'être exploité La bête se noie de son côté À même ce cercle, calomnie L'ostracisé a subit Maintenant sans peur d'être exploité La bête se noie de son côté Conformité ou exclusion Les commères beuglent ton nom Né sous un mauvais nom Prédestiné à l'exécution J'ai pataugé sans souffler Contre votre flot d'histoire Vos langues sales ont tachées Cette pauvre bête devenue noire On me dissocie De cette commune Ce qui suit Goûtera l'amertume J'ai pataugé sans souffler Contre votre flot d'histoire Vos langues sales ont tachées Cette pauvre bête devenue noire J'ai jamais atteint la surface de cette marre Contre le poid des mots On me dissocie De cette commune Ce qui suit Goûtera l'amertume

about

le rôle des commères
de médisance à calomnie
-
notre interprétation de l’impact du commérage

credits

released March 6, 2020

Bernatchez | basse - voix
Gueze | textes - voix - guitare
Lysane | textes - voix - percussions
Mo | basse - voix
Philippe | textes
Pierre | illustration
Richard | batterie - voix - percussions
Robiche | trompette
Robin | accordéon
Seb | basse
Thomas | basse

license

all rights reserved

tags

about

SouphL Québec

collectif musical

contact / help

Contact SouphL

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like SouphL, you may also like: